Information

En raison de la pandémie de coronavirus - COVID-19, les accès aux services de l'administration communale sont modifiés. Renseignez-vous avant votre venue.

Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Sécurité / Infos Coronavirus Covid-19 / Mesures afin de freiner la propagation du Coronavirus (Update 26/05)

Mesures afin de freiner la propagation du Coronavirus (Update 26/05)

Le Collège communal et les services administratifs de la Commune de Villers-le-Bouillet suivent attentivement l’évolution de l’épidémie liée au Coronavirus. Une cellule de veille a été mise en place et se réunit dès que nécessaire afin d’examiner la situation.

Décisions du Conseil National de Sécurité

Le Conseil National de Sécurité a présenté le vendredi 24 avril 2020 sa stratégie de déconfinement (lire ci-dessous). La phase 2 de cette stratégie est mise en oeuvre à partir du 18 mai 2020. Les mesures en vigueur depuis le 18 mars dernier ont été actualisées par Arrêté ministériel en date du 22 mai 2020.

Les consignes d’hygiène personnelle ainsi que les mesures de distanciation sociale restent les meilleures actions que chacun doit respecter. Leur strict respect par tous, des plus jeunes aux plus âgés, est une nécessité pour contrer le virus. Le sens civique de chacun et l’esprit de solidarité envers les plus faibles sont indispensables.

Néanmoins, des efforts supplémentaires sont nécessaires afin de contrer la poursuite de la propagation du virus. Il est crucial maintenant de prendre et de respecter d'autres mesures.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?
  • Les personnes sont tenues de RESTER CHEZ ELLES ou dans une résidence secondaire dont elles sont soit propriétaires, soit locataires pour une durée d’au moins un an, à l’exclusion des résidences secondaires mobiles qui n’ont pas encore été installées sur un emplacement fixe.
  • Il est INTERDIT DE SE TROUVER SUR LA VOIE PUBLIQUE ET DANS LES LIEUX PUBLICS, SAUF en cas de nécessité. Sont notamment considérés comme nécessaires des déplacements tels que:
  1. Se rendre dans les lieux dont l'ouverture est autorisée et en revenir;
  2. Avoir accès aux distributeurs de billets des banques et des bureaux de poste;
  3. Avoir accès aux soins médicaux;
  4. Répondre à des besoins familiaux, tels que rendre visite à son partenaire ou à ses enfants dans le cadre de la coparentalité;
  5. Fournir l'assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables;
  6. Prendre soin des animaux;
  7. Effectuer les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail;
  8. Effectuer les déplacements dans le cadre d'une activité bénévole au sein d'une entreprise d'un secteur crucial ou d'un service essentiel, en ce compris le trajet domicile-lieu du travail;
  9. Effectuer les déplacements dans le cadre de la vente et la location de biens immeubles;
  10. Se rendre dans la résidence secondaire;
  11. Les situations dérogatoires explicitées plus bas.

Le port du masque ou de toute autre alternative en tissu permettant de se couvrir la bouche et le nez est autorisé à des fins sanitaires dans les lieux accessibles au public.

  • Les entreprises offrant des biens ou des services aux consommateurs sont autorisés à ouvrir, dans les conditions prévues par l'arrêté ministériel du 15 mai 2020. On entend par "entreprise" toute personne physique ou personne morale poursuivant de manière durable un but économique, par "consommateur" toute personne physiue qui agit à des fins qui n'entrent pas dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale ou liébrale.
  • Par dérogation au paragraphe précédent, les entreprises suivantes sont fermées, y compris pour les prestations de service à domicile:
    • les salons de massage;
    • les centres de bient-être, en ce compris les saunas;
    • les centres de fitness;
    • les casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris.
  • Dans toutes les entreprises visées ci-dessus, les mesures nécessaires doivent être prises pour protéger toute personne contre la propagation du coronavirus COVID-19, y compris l'application des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Ces entreprises peuvent uniquement accueillir des clients selon les modalités suivantes:
    • un client est autorisé par 10m2 pendant une période de maximum 30 minutes ou aussi longtemps qu'il est d'usage en cas de rendez-vous;
    • si la surface accessible aux clients est inférieure à 20m2, il est autorisé d'accueillir deux clients, à condition qu'une distance de 1,5 mètre soit garantie entre chaque personne;
    • les coiffeurs peuvent accueillir plus d'un client par 10m² si les postes de travail sont séparés entre eux par une paroi en plexiglas ou une alternative équivalente;
    • l'entreprise met à disposition du personnel et des clients les produits nécessaires à l'hygiène des mains;
    • les courses sont effectuées pendant une période de 30 minutes, sauf en cas de rendez-vous;
    • par dérogation, un adulte peut accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d'une assistance.
  • Les entreprises adoptent en temps utile des mesures de prévention appropriées, en vue de garantir l'application des règles prévues, ou, si cela n'est pas possible, afin d'offrir un niveau de protection au minimum équivalent. Ces mesures de prévention appropriées sont des prescritpions de sécurité et de santé de nature matérielle, technique et/ou organisationnelle telles que définies dans différents guides publiés sur les sites des SPF.
  • Dans les instituts de beauté, les instituts de pédicure non médicale, les salons de manucure, les salons de coiffure, les barbiers et les studios de tatouage et de piercing, les modalités supplémentaires spécifiques suivantes s'appliquent à l'accueil des clients:
    • l'accueil ne peut avoir lieu que sur rendez-vous;
    • le client ne peut être présent dans l'entreprise que pour la durée strictement nécessaire;
    • en cas de prestations de service à domicile, le prestataire du service ne peut être présent dans le lieu de la prestation du service que pour la durée strictement nécessaire;
    • les salles d'attente ne peuvent être utilisées pour les clients et, sauf en cas d'urgence, les toilettes non plus;
    • toute personne à partir de l'âge de 12 ans est tenue de se couvrir la bouche et le nez au moyen d'un masque ou de toute autre alternative en tissu dès l'entrée dans l'entreprise ou le lieu de la prestation du service, à l'exception du client pour la durée strictement nécessaire à un traitement au visage;
    • les postes de travail doivent être séparés par une distance d'au moins 1,5 mètre;
    • le prestataire de service prend les mesures d'hygiène adéquates afin de désinfecter ses mains, les instruments manipulés et son poste de travail entre chaque client;
    • il est interdit de proposer de la nourriture ou des boissons.
  • Les centres commerciaux peuvent uniquement accueillir des clients selon les modalités suivantes:
    • un client est autorisé par 10m2 pendant une période ne dépassant pas le temps nécessaire et habituel;
    • les centre commercial met à disposition du personnel et des clients les produits nécessaires à l'hygiène des mains à l'entrée et à la sortie;
    • le centre commercial facilite le maintien d'une distance de 1,5 mètre par des marquages au sol et/ou des signalisations;
    • les courses sont effectuées seul et pendant une période ne dépassant pas le temps nécessaire et habituel;
    • par dérogation, un adulte peut accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d'une assistance
  • Les magasins peuvent rester ouverts aux jours et heures habituels. Les magasins de nuit peuvent rester ouverts à partir de leur heure d'ouverture habituelle jusqu'à 22 heures.
  • Les autorités locales compétentes peuvent autoriser des marchés journaliers, hebdomadaires et bihebdomadaires, comprenant un maximum de 50 étals, selon les modalités suivantes:
    • le nombre maximum de visiteurs autorisés dans le marché s'élève à un visiteur par 1,5 mètre courant d'étal;
    • il ne s'agit par d'une brocante ou d'un marché aux puces;
    • les marchands et leur personnel sont pour la durée d'exploitation d'un étal tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu;
    • les autorités communales compétentes mettent à disposition les produits nécessaires à l'hygiène de smains, aux entrées et sorties du marché;
    • les marchands mettent à la disposition de leur personnel et de leurs clients les produits nécessaires à l'hygiène des mains dans les marchés;
    • il est interdit aux visiteurs de consommer de la nourriture ou des boissons sur les marchés;
    • une organisation ou un système permettant de vérifier combien de clients sont présents sur le marché est mis en place;
    • un plan de circulation à sens unique est élaboré, avec des entrées et des sorties distinctes sur le marché, sauf dérogation motivée accordée en cas de circonstance exceptionnelle par les autorités locales compétentes qui déterminent une solution alternative;
    • les courses sont effectuées seul et pendant une période ne dépassant pas le temps nécessaire et habituel;
    • par dérogation, un adulte peut accompagner les mineurs vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d'une assistance;
  • Une acitivité ambulante individuelle peut être exercée à l'endroit habituel, sous réservede l'autorisation préalable des autorités communales.
  • Les établissements relevant des secteurs culturel, festif, récréatif, sportif et horeca sont fermés. Le mobilier de terrasse du secteur horeca doit être stocké à l'intérieur. La livraison des repas et les repas à emporter sont autorisés. Les entreprises ne peuvent organiser aucune activité culturelle, festive, récréative, touristique ou sportive. Par dérogation, peuvent rester ouverts:
    • les hôtels et aparthôtels, à l'exception de leurs éventuels restaurants, salles de réunion et espaces de loisirs;
    • les infrastructures nécessaires à l'exercice des activités physiques à l'air libre n'impliquant pas de contacts physiques, à l'exclusion des vestiaires, douches et cafétérias;
    • les infrastructures d'intérêt culturel. Ces infrastructures sont les musées, les demeures et monuments historiques et les châteaux et citadelles. Les modalités suivantes s'appliquent à la visite de ces infrastructures:
      1. les visites sont individuelles ou en compagnie des personnes vivant sous le même toit;
      2. les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne, sont repsectées;
      3. un système de billetterie en ligne ou par téléphone est mis en place;
      4. un visiteur est autorisé par 15m²;
      5. un nombre maximum de visiteurs par créneau horaire est déterminé;
      6. un plan de circulation à sens unique est élaboré et un guidage du public est mis en place;
      7. le personnel est chargé de contrôler le respect des règles de distanciation sociale;
      8. les éventuelles boutiques sont tenues de respecter les règles précitées;
      9. les éventuels cafétérias, restaurants, attractions et plaines de jeux sont fermés;
      10. le matériel didactique est désinfecté après chaque utilisation.
    • les infrastructures d'intérêt naturel. Ces infrastructures sont les jardins, les parcs et réserves naturels, les zoos et parcs animaliers. Les modalités suivantes séappliquent à la visite de ces infrastructures:
      1. les visites sont individuelles ou en compagnie des personnes vivant sous le même toit;
      2. les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne, sont repsectées;
      3. un système de billetterie en ligne ou par téléphone est mis en place;
      4. un visiteur est autorisé par 10m² de surface accessible au public;
      5. un nombre maximum de visiteurs par créneau horaire est déterminé;
      6. un plan de circulation à sens unique est élaboré et un guidage du public est mis en place;
      7. le personnel est chargé de contrôler le respect des règles de distanciation sociale;
      8. les éventuelles boutiques sont tenues de respecter les règles précitées;
      9. les éventuels cafétérias, restaurants, attractions et plaines de jeux sont fermés;
    • à partir du 27 mai 2020, les aires de jeux de quartier en plein air qui sont sous la surveillance d'une autorité locale. Les visites sont réservées aux enfants jusqu'à 12 ans inclus. Les adultes qui accompagnent les enfants respectent les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne;
    • à partir du 27 mai 2020, les aires de jeux de grande taille en plein air dans les parcs qui sont sous la surveillance d'une autorité locale. Les visites sont réservées aux enfants jsuqu'à 12 ans inclus. L'aire de jeux peut accueillir un maximum de 20 enfants à la fois. Les adultes qui accompagnent les enfants respectent les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne;
    • les bibliothèques sont ouvertes.
  • Les transports publics sont maintenus. Toute personne à partir de l'âge de 12 ans est obligée de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu dès l'entrée dans la gare, sur le quai ou un point d'arrêt, dans le bus, le (pré)métro, le tram, le train ou tout autre moyen de transport organisé par une autorité publique. Par dérogation, le personnel roualnt des sociétés de transport en commun n'est pas obligé de se couvrir la bouche et le nez, pour autant d'une part que le conducteur soit bien isolé dans une cabine et d'autre part qu'une affiche et/ou un autocollant indique aux usagers la raison pour laquelle le conducteur ne porte pas de masque.
  • Le télétravail à domicile est recommandé dans toutes les entreprises non essentielles, quelle que soit leur taille, pour tous les membres du personnel dont la fonction s'y prête. Si le télétravail à domicile n'est pas appliqué, les entreprises prennent les mesures nécessaires pour garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne. Cette règle est également d'application pour les transports organisés par l'employeur. Les entreprises adoptent en temps utile des mesures de prévention appropriées, en vue de garantir l'application des règles prévues ou, si cela n'est pas possible, afin d'offrir un niveau de protection au moins équivalent.
  • Les entreprises non-essentielles sont accessibles au public dans les conditions explicitées au paragraphe précédent. Cette disposition ne s'applique pas aux entreprises et services dont l'ouverture au public est autorisée.
  • Sont interdits, sauf disposition contraire prévue dans l'arrêté:
  1. Les rassemblements;
  2. Les activités à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative;
  3. Les excursions scolaires d'une journée;
  4. Les excusrsions scolaires de plusieurs jours;
  5. Les activités dans le cadre de mouvements de jeunesse sur le et à partir du territoire national;
  6. Les activités des cérémonies religieuses;
  • Par dérogation, sont autorisées
  1. Les cérémonies funéraires, mais uniquement en présence de 30 personnes maximum, avec le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne et sans possibilité d'exposition du corps ;
  2. Les mariages civils, mais uniquement en présence de 30 personnes maximum ;
  3. Les mariages religieux, mais uniquement en présence de 30 personnes maximum ;
  4. Les cérémonies religieuses enregistrées dans le but d'une diffusion par tous les canaux disponibles et qui ont lieu uniquement en présence de 10 personnes maximum, en ce compris les personnes en charge dudit enregistrement, avec le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne, et pour autant que le lieu de culte reste fermé au public pendant l'enregistrement;
  5. Les promenades et les activités physiques en plein air n'impliquant pas de contacts physiques, seul ou en compagnie de personnes vivant sous le même toit et/ou en compagnie de maximum deux autres personnes qui doivent toujours être les mêmes, moyennant le respect d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne. Les sorties à cheval, et ce uniquement en vue du bien-être de l'animal et avec un maximum de trois cavaliers.
  6. des entrainements et leçons sportifs réguliers à l'air libre n'impliquant pas de contacts physiques, dans un contexte organisé, notamment par un club ou une association, en groupe de maximum 20 personnes, toujours en présence d'un entraineur ou d'un superviseur majeur, et moyennant le respect d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne.
  • Par dérogation, les rassemblements de personnes ne vivant pas sous le même toit sont autorisés. Un ménage, peu importe sa taille, est autorisé à accueillir chez lui ou au sein de sa résidence secondaire jusqu'à quatre personnes. Ces quatre personnes sont toujours les mêmes. Celles-ci font partie ou non d'un même ménage. Quand une personne d'un ménage est invitée au domicile d'une autre personne ou au sein de sa résidence secondaire, c'est l'ensemble de son ménage qui s'engage et même si elle se rend seule au rendez-vous. Les membres du nouveau "groupe" ainsi constitué ne peuvent pas recevoir chez eux ou au sein de leur résidence secondaire d'autres personnes ou être reçus par d'autres personnes. Pour l'application de cette mesure, on entend par "ménage" des personnes vivant sous le même toit. Les règles de distanciation sociale sont d'application entre les différents ménages.
  • Les leçons et activités sont supsendues dans l'enseignement maternel, primaire et secondaire, à l'exception de celles déterminées par les établissements d'enseignement pour la journée d'essai du 15 mai 2020. L'accueil est cependant assuré. Le personnel et tous les élèves à partir de l'âge de 12 ans sont tenus de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative. Par dérogation, les leçons et activités peuvent reprendre dans l'enseignement primaire et secondaire, à partir du 18 mai 2020, pour les groupes définis par les Communautés sur base des recommandations des experts et des autorités compétentes Les écoles peuvent mettre du nouveau matériel pédagogique à disposition des élèves à domicile et inviter individuellement les élèves qui doivent faire l'objet d'un suivi spécifique en raison de difficultés scolaires ou des besoins d'apprentissage particuliers. Les internats, homes d'accueil et homes d'accueil permanents restent ouverts. Les établissements de l'enseignement supérieur et de l'enseignement de promotion sociale peuvent reprendre les leçons et activités conformément aux directives des Communautés et aux mesures supplémentaires prévues par le gouvernement fédéral. Uniquement si la configuration des infrastructures le permet, les Communautés peuvent décider de reprendre l'enseignement artistique à horaire réduit pour des activités limitées.
  • Les voyages non essentiels au départ de la Belgique et vers la Belgique sont interdits.

Les polices locales et fédérales veilleront au respect strict des mesures prises pour lutter contre le coronavirus et aider les professionnels de la santé.

Nous sommes tous ensemble engagés pour agir maintenant.

La distance sociale doit être appliquée aussi strictement que possible.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres !

Découvrez les réponses aux questions fréquemment posées.

Stratégie de déconfinement

Sur la base d’un avis du Groupe d’Experts en charge de l’Exit Strategy (GEES), le Conseil National de Sécurité s’est réuni ce vendredi 24 avril pour définir la stratégie de déconfinement de la Belgique par rapport à la crise du Coronavirus. Les indicateurs encourageants – tels que la diminution du nombre d’hospitalisations journalières ou l’aplatissement de la courbe des décès liés au virus – permettent aujourd’hui d’envisager un déconfinement graduel. Les autorités insistent néanmoins sur le fait que le virus est toujours présent sur notre territoire et reste dangereux pour la population.

Les mesures strictes de confinement sont maintenues, au plus tôt, jusqu’au 3 mai inclus. Ensuite, la Belgique pourrait entamer son processus de déconfinement, si les conditions le permettent. Toute mesure qui n’est pas explicitement supprimée est maintenue.

Les règles qui resteront de vigueur

Il est important de souligner que certaines règles resteront en vigueur, peu importe la phase de déconfinement dans laquelle nous nous trouvons. Il s’agit :

  • De la limitation des contacts entre personnes ;
  • Du respect des distances de sécurité ;
  • Des bons réflexes en matière d’hygiène, appelés aussi « gestes-barrières ».
Se couvrir la bouche et le nez

Se couvrir la bouche et le nez fera partie des bonnes pratiques pendant ce déconfinement. Cela peut se faire par l’intermédiaire d’un masque dit « de confort » ou d’une autre protection alternative (écharpe, bandana). Cette pratique sera :

  • Fortement recommandée dans l’espace public,
  • Obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de 12 ans et plus. Cette mesure entrera en vigueur à partir du 4 mai.

Cette pratique n’est pas une protection suffisante si elle ne s’envisage pas dans le cadre du respect des distances de sécurité et des mesures d’hygiène.

Le gouvernement fédéral et les entités fédérées travaillent ensemble afin de procurer gratuitement à chaque citoyen au moins une protection en tissu normé. Diverses initiatives vont en ce sens. Les autorités souhaitent également distribuer deux « filtres » à chaque citoyen afin que celles et ceux qui le souhaitent puissent les intégrer dans les masques déjà acquis ou confectionnés. Les masques chirurgicaux et FFP2 restent, quant à eux, réservés aux professionnels de soins de santé, des maisons de repos, des collectivités ainsi que des services de sécurité.

Dans le monde du travail, l’employeur – y compris public – devra fournir des moyens de protection aux travailleurs, si cela s’avère nécessaire.

L’usage des transports en commun

Le déconfinement progressif engendra inévitablement une hausse de l’usage des transports en commun. Afin d’éviter les effets de foule, il est conseillé de :

  • Faire en sorte de se déplacer par ses propres moyens (marche, vélo, voiture, etc.) afin de laisser la priorité aux personnes qui ont le plus besoin des transports en commun ;
  • Éviter les heures de pointe, quand c’est nécessaire.
Stratégie de déconfinement

L’ensemble des dates qui suivent sont susceptibles de changer en fonction de la situation sanitaire et de l’évolution du virus.

1. Phase 1 – a (4 mai, estimé)

Pour les industries et les services B2B

Le télétravail reste la norme. Il sera permis de pallier l’impossibilité de respecter les distances de sécurité dans une entreprise par le biais du respect d’une série de recommandations sanitaires, dont le port du masque.

En ce qui concerne l’organisation du travail, le Groupe des Dix a adopté un guide général de bonnes pratiques qui servira de base à des accords sectoriels ou en entreprise à conclure. Il sera ainsi une référence pour un redémarrage économique progressif dans des conditions saines et sûres pour toutes et tous.

Pour les commerces et l’horeca

Les règles ne changent pas, à l’exception des magasins de tissus et les merceries qui pourront rouvrir, au vu du rôle important qu’ils joueront par rapport aux protections couvrant le nez et la bouche.

Au niveau de la santé

Ces dernières semaines, l'épidémie a eu un impact important sur l’offre de soins, tant au niveau de la médecine de première ligne que des hôpitaux. Des groupes de travail étudient déjà comment répondre à la fois à l’impératif de continuer à offrir les meilleurs soins aux personnes infectées par le covid-19 tout en élargissant graduellement et de façon sécurisée l’accès aux soins de santé généraux et spécialisés. La volonté est que, le plus rapidement possible, chacune et chacun puissent avoir accès aux soins de santé de manière à nouveau « normale » tout en évitant de saturer les infrastructures médicales nécessaires à la prise en charge des malades du virus.

Au niveau de la vie quotidienne

L’activité physique en extérieur sera permise avec deux personnes maximum, en plus de celles qui vivent sous le même toit, à condition de toujours respecter les distances de sécurité.

Il sera également permis de pratiquer d’autres activités sportives à l’air libre et sans contact. Si ces activités nécessitent une infrastructure, il n’en demeure pas moins que l’accès aux vestiaires et aux douches communes ainsi qu’aux cafétérias reste interdit.

2. Phase 1 – b (11 mai, estimé)

Pour les commerces

Cette phase permettra de rouvrir tous les commerces, en même temps, sans discrimination de taille et de secteur, laissant ainsi à chacun les mêmes chances de réussite. Cette réouverture s’envisagera impérativement sous conditions. Celles-ci seront définies en concertation avec les secteurs et les partenaires sociaux. Elles seront de trois natures :

  • L’organisation du travail,
  • L’accueil des clients,
  • La limitation de l’accès aux commerces pour éviter les effets de foule.

Ne sont pas concernées les professions impliquant des contacts physiques.

Au niveau de la vie quotidienne

Le Conseil National de Sécurtié clarifiera également l’avenir des compétitions sportives à court terme.

3. Phase 2 (18 mai, estimé)

Pour les commerces

Il sera examiné si et sous quelles conditions les professions impliquant des contacts physiques (comme les coiffeurs) peuvent rouvrir.

Au niveau de la culture

L’ouverture des musées pourra être envisagée, sous conditions également. Par exemple, via le développement d’un système de ticketing.

Au niveau de la vie quotidienne

Pour les sports d’équipe, l’entrainement physique en plein air sera permis au sein d’un club reconnu uniquement, et moyennant le respect de certaines consignes.

Au niveau de l’enseignement

La reprise des cours sera très progressive, avec une réouverture dès le 18 mai. Elle ne concernera pas tous les élèves. Chaque communauté aura la charge d’élaborer, en concertation avec le secteur, l’opérationnalisation de cette décision.

Certaines pistes seront aussi étudiées :

  • La possibilité d’autoriser les réunions privées à domicile,
  • Celle d’autoriser la présence d’un plus grand nombre de personnes aux mariages et aux enterrements,
  • Celle de permettre à plus de deux personnes de pratiquer une activité en extérieur,
  • La possibilité d’organiser des excursions d’une journée dans certaines régions du pays ou de se rendre dans sa seconde résidence.

4. Phase 3 (au plus tôt le 8 juin, estimé)

Plusieurs points devront être examinés :

  • Les modalités de réouverture éventuelle et progressive des restaurants ; et puis des cafés, des bars. Ceci devra se faire, en tout état de cause, sous conditions strictes.
  • Les différentes activités estivales comme les voyages à l’étranger, les camps des mouvements de jeunesse (une décision devrait être prise d’ici la fin mai), les stages, les attractions touristiques mais aussi les événements en plein air de plus petite envergure.
  • La seule certitude, c’est que les événements de masse de type « festival » ne seront pas autorisés avant le 31 août.
Conditions de réussite

Pour assurer le déconfinement dans les meilleures conditions possibles, le testing et le tracing joueront un rôle prépondérant.

En ce qui concerne le dépistage, l’objectif est de pouvoir offrir un test de laboratoire à toutes les personnes qui en ont besoin, c’est-à-dire ceux qui présentent des symptômes et pour qui un médecin suspecte une infection, les personnes fortement exposées au virus de par leur profession et les personnes exposées au virus après un contact intense avec une personne infectée.

La capacité de nos laboratoires atteindra 25.000 tests PCR par jour pour le 4 mai, et cette capacité sera extensible jusqu’à 45.000. Afin de fournir un appui à la réalisation des tests, les laboratoires publics et privés ainsi que la plateforme fédérale sont pleinement mobilisés.

Concernant l’approvisionnement en matériel médical, les livraisons continuent et nous disposons d’un stock de matériel d’achat suffisant.
Pour le tracing, une stratégie coordonnée entre les régions et les communautés sera mise en place, avec l’appui des experts fédéraux.

Les mesures communales

A la suite de la réunion avec les médecins, sur conseil des médecins et en vertu du principe de précaution, le Bourgmestre, en concertation avec les membres du Collège communal, a décidé de prendre différentes mesures. Ces mesures ont pour but de freiner la propagation du virus en limitant les contacts physiques entre les personnes saines et les personnes malades ou porteuses du Coronavirus. Ces mesures ont été réévaluées et sont maintenant identiques aux 31 communes de l'arrondissement de Huy-Waremme.

Les mesures :

1. Jusqu'au 30 juin 2020 inclus, sont interdits:

  • les manifestations et événements des services communaux et para-communaux non essentiels à leur fonctionnement;
  • les manifestations publiques en quelque lieu qu'elles se produisent;
  • les manifestations et événements, même privés, organisés dans les salles et bâtiments communaux.

Par dérogation, les événements et réunions essentiels au fonctionnement des pouvoirs publics, institutions et entreprises sont toutefois autorisés.

Dans ce cadre, les mesures nécessaires pour garantir le respect des règles d'hygiène et de distanciation sociale, en particulier le maintien de la distance d'1,5 mètre entre chaque personne, devront être prises.

En outre, de manière exceptionnelle et individuelle, le maintien d'événements spécifiques peut être autorisé par arrêté du Bourgmestre.

2. Jusqu'au 30 juin 2020 inclus, les bâtiments et locaux communaux et para-communaux suivants sont fermés:

  • Hall des sports
  • Maisons de quartier de Fize-Fontaine, Vaux-et-Borset, Villers-le-Bouillet, Vieux-Waleffe et Warnant-Dreye
  • Boulodrome

Par dérogation, et sur décision des autorités communales, ces bâtiments et locaux pourront être utilisés dans le cadre d'opérations ou d'événements liés à la crise sanitaire, le hall des sports pourra être utilisé par les écoles durant l'ouverture de celles-ci aux élèves.

L'Arrêté de police portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 du 21 avril 2020.

Les services communaux recevront uniquement sur rendez-vous et pour les urgences jusqu'au 10 mai 2020 inclus. Les services répondront de préférence aux questions des citoyens par téléphone ou par mail. Certains documents peuvent également être commandés via les e-services de la Commune de Villers-le-Bouillet.

Mesures prises par le Gouverneur

Report des événements

Les manifestations et évènements, se déroulant en tout ou partie sur le territoire de la province de Liège, qui ont été annulés, en application des arrêtés ministériels des 13 et 23 mars 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, ne pourront être reportés dans les deux cas suivants:

  • lorsqu'ils nécessitent une gestion coordonnée sous la régie des autorités compétentes telle que prévue dans la circulaire ministérielle OOP 41 concernant l'opérationnalisation du cadre de référence CP 4 relatif à la gestion négociée de l'espace public relativement aux événements touchant à l'ordre public du 31 mars 2014;
  • lorsqu'ils nécessitent la mise en place d'un dispositif préventif spécifique policier ou médical.

Il peut être dérogé à ces dispositions dans le cas de manifestations ou d'événements soumis à des accords à portée nationale ou internationale, lesquels seraient mis à mal si ces manifestations et événements ne pouvaient pas être reportés.

Mesures liées aux funérailles

Au vu des mesures prises par le Gouvernement fédéral, le Gouverneur de la province de Liège a pris un arrêté règlementant l'organisation des funérailles le 25 mars 2020. Plusieurs mesures sont d'application:

  • Le transport de tout défunt ne peut être réalisé que par les entreprises de pompes funèbres agréées;
  • Tout retour d'un défunt à domicile est interdit;
  • Les périodes de visites ou de condoléances sont remplacées par une seule période de recueillement s'étendant sur une plage horaire d'une heure, sur rendez-vous, à convenir entre l'entreprise de pompes funèbres et la famille du défunt. Pour l'organisation de ladite période, l'entreprise de pompes funèbres veille à mettre à disposition le salon funéraire le plus vaste dont elle dispose afin de pouvoir assurer le respect de la distanciation sociale;
  • Un maximum de 5 personnes issues du cercle strictement familial du défunt est autorisé à participer simultanément à la période de recueillement;
  • Un maximum de quinze personnes est autorisé à participer aux funérailles d'un défunt, à partir de la sortie du funérarium jusqu'à l'inhumation ou la crémation et dispersion. Ce nombre maximum comprend les opérateurs communaux et des pompes funèbres;
  • En cas de demande d'organisation d'une cérémonie confessionnelle ou non-confessionnelle, l'entreprise de pompes funèbres veille à répondre favorablement au souhait exprimé, mais uniquement via une organisation en plein air. Toute cérémonie dans un lieu confiné est strictement proscrite.

Fermeture des hébergements touristiques

Par Arrêté du Gouverneur, tous les hébergements touristiques situés en province de Liège doivent être fermés, sauf s'ils sont occupés par un résident qui l'a loué pour une durée d'au moins un an. S'il s'agit d'une caravane, celle-ci doit avoir été installée sur un emplacement fice à la date du 20 mai 2020 au plus tard. Les hôtels, exceptés leurs restaurants, peuvent être ouverts mais ne peuvent accepter des clients pour un séjour touristique.

Par hébergement touristique, on entend tout type de location ayant pour vocation exclusive la villégiature, tels que par exemple: hébergements de terroir (gîtes et chambres d'hôte, airbnb, bed and breackfast, etc.), auberges de jeunesse, meublés de vacances, campings, villages de vacances.

Report des confirmations et des premières communions

Les Evêques de Belgique informent que les célébrations de confirmation et des première communions prévues entre Pâques et la Pentecôte n'auront pas lieu à la date prévue.

Les confirmations sont reprotées aux mois de septembre et d'octobre. Les premières communions sont reportées à la prochaine année scolaire.

Brochure relative à l'organisation des fêtes culturelles et philosophiques durant les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus

Circulation des personnes de retour en Belgique

Pour les ressortissants belges, les personnes ayant leur résidence principale en belgique et les résidents de longue durée

Les personnes de nationalité belge, avec ou sans résidence principale en Belgique, les résidents de longue durée en Belgique et les personnes dont la résidence légale se trouve en Belgique, peuvent revenir en Belgique moyennant le respect de deux conditions:

  • La personne doit rester en isolation à domicile pendant 14 jours ET
  • Il est interdit à la personne de travailler à l'extérieur pendant 14 jours (même si elle travaille dans un secteur essentiel); le télétravail est toujours autorisé.

Dans le cas d'un retour via un aéroport national ou étranger, ces deux conditions s'appliquent également à la personne qui va chercher le(s) rapatrié(s), mais pas au reste de la famille. La personne qui vient chercher le rapatrié est de préférence un membre de la famille, mais si les membres de la famille sont employés dans un secteur essentiel. Il est recommandé de ne pas venir chercher le rapatrié.

Ces deux conditions ne s'appliquent pas aux travailleurs frontaliers, aux conducteurs employés par des entreprises de transport professionnelles et aux personnes ayant effectué un déplacement essentiel à l'étranger, à l'exception des personnes qui sont allées chercher le ou les rapatriés dans un aéroport étranger.

En règle générale, le rapatrié, qu'il arrive sur le territoire de la Belgique ou d'un autre pays, utilise les transports publics (y compris un taxi) pour se rendre à sa destination. Si le transport public/taxi n'est pas une option, le rapatrié peut être pris en charge par une autre personne (de préférence un membre de la même famille, mais non employé dans un secteur essentiel). Il est souhaitable qu’un maximum de deux personnes soient présentes dans le véhicule. Il est possible de déroger à cette règle si plusieurs personnes de la même famille doivent être récupérées. En cas de déménagement, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées.

La personne qui va chercher le rapatrié doit être en possession de

  • Un document d'identité et/ou un passeport ; ET
  • Si la prise en charge a lieu à l’étranger, une preuve admissible pour franchir la frontière. La personne doit être en mesure de prouver que son déplacement est essentiel.

Il faut également tenir compte du fait que les pays voisins et autres pays prennent également des mesures pour conditionner l'accès à leur territoire. Ces mesures doivent être suivies et peuvent en principe être consultées dans les rubriques de conseils aux voyageurs publiées sur le site des affaires étrangères https://diplomatie.belgium.be, ainsi que par ces pays sur leurs propres sites officiels.

Pour les étrangers dont la résidence principale n'est pas située en Belgique

1. Transit par la Belgique

Le principe général est que les étrangers doivent pouvoir facilement entrer et sortir du territoire belge pour transiter vers leur destination.

Les personnes en transit sur le territoire belge doivent respecter au maximum les mesures de distanciation sociale dans le moyen de transport choisi. Si le transport se fait par la route, les bus et les véhicules ne s'arrêtent généralement pas sur le territoire belge. Pour les transferts en train, le nombre de correspondances doit être minimal et l'itinéraire doit être le plus court possible.

Les personnes en transit sur le territoire belge doivent être en possession de :

  • Pièces d'identité
  • Preuves admissibles confirmant la nécessité du voyage.

2. En transit à l'arrivée en Belgique par voie aérienne, routière, ferroviaire, maritime

Le principe général est que les étrangers en transit sur le territoire belge doivent pouvoir le quitter le plus rapidement possible.

En règle générale, les personnes en transit sur le territoire belge utilisent les transports publics (y compris les taxis) pour se rendre à leur destination. Si les transports publics / le taxi ne sont pas envisageables, les personnes en transit sur le territoire belge peuvent être prises en charge par une autre personne ou autorité (éventuellement de l'étranger) pour quitter le territoire
belge immédiatement après la prise en charge. Lors du transport sur le territoire belge, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées au maximum. Si le transport est effectué par l'employeur, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées. Si le transport se fait par la route, les bus et les véhicules ne s'arrêtent généralement pas sur le territoire belge. Pour les transferts en train, le nombre de correspondances doit être minimal et l'itinéraire doit être le plus court possible.

La personne en transit sur le territoire belge doit être en possession de papiers d'identité et/ou passeport.

La personne qui vient chercher la personne en transit sur le sol belge doit être en possession de :

  • Pièces d'identité
  • Preuves admissibles confirmant la nécessité du voyage.

3. Etrangers séjournant temporairement en Belgique

3.1. Travailleurs frontaliers

Le principe généralement applicable est que, dans l'exercice de leurs activités professionnelles, tant dans les secteurs essentiels que non essentiels, les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer et sortir sur le territoire belge de manière fluide pour atteindre leur destination.

Les travailleurs frontaliers doivent être en possession de :

  • Une carte d'identité et/ou un passeport ; ET
  • Une attestation de l'employeur est fortement recommandée ;
  • Pour les travailleurs dans les secteurs essentiels concernés par des franchissement de la frontière entre Belgique et Pays-Bas, un système de vignettes papier a été mis en place.

3.2. Franchissement des frontières pour raisons médicales

Le principe général est que les services d'urgence sont libres de franchir la frontière et ne sont soumis à aucune forme de contrôle.

L'assistance médicale urgente et les traitements médicaux vitaux peuvent être poursuivis, mais aucun nouveau traitement ne peut être entamé.

Pour une aide médicale urgente sur le territoire belge, une déclaration d'admission de l'hôpital qui accueille le patient est requise.

Pour la poursuite des traitements médicaux vitaux, une attestation médicale est requise.

3.3. Autres déplacements professionnels essentiels vers la Belgique dont la fréquence est limitée

Le principe général est que tous les déplacements professionnels essentiels sont autorisés.

Cette personne doit être en possession de :

  • Une pièce d'identité et/ou un passeport ;
  • Une attestation de l'employeur ; ou
  • Un document professionel (par exemple, une preuve du statut d'indépendant).

3.4. Autres raisons essentielles pour se rendre en Belgique

Est également autorisé tout déplacement essentiel pour apporter une assistance et des soins à des personnes âgées, mineures, vulnérables ou en situation de handicap, en cas de coparentalité, pour rendre visite au partenaire ne vivant pas sous le même toit et pour le soin aux animaux.

Cette personne doit être en possession :

  • Une pièce d'identité et/ou un passeport ; ET
  • Preuve admissible pour justifier du caractère essentiel du déplacement.

Circulation des personnes au départ de la Belgique

Le principe général est que tout voyage non essentiel à l'étranger est interdit. Sur le territoire belge, les mesures contenues dans l’AM du 23 mars 2020 sont actuellement en vigueur.

Sont considérées comme des raisons essentielles de se rendre à l'étranger, les déplacements tels que :

  • Les déplacements essentiels à l'étranger dans le cadre d'activités professionnelles, y compris les déplacements domicile-travail;
  • La poursuite de soins médicaux;
  • L’apport d’une assistance ou de soins à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable;
  • Le soin aux animaux;
  • La coparentalité;
  • Visant à prendre en charge des membres de la famille à l'étranger et les ramener en Belgique (pour les personnes de nationalité belge avec ou sans résidence principale en Belgique, résidents de longue durée en Belgique ou résidant légalement en Belgique);
  • L’accompagnement de membres de la famille à l'étranger afin de pouvoir effectuer des activités professionnelles pour des raisons essentielles.
  • Les ressortissants belges ayant leur résidence principale à l'étranger. Avoir une résidence secondaire à l'étranger n'est pas un principe en vigueur dans ce cas.
  • Déplacement vers un partenaire qui ne vit pas sous le même toit ;
  • Déplacements dans le cadre de l'exécution d’actes notariés (si nécessaire et si cela ne peut pas se faire numériquement) ;
  • Déplacements dans le cadre de funérailles / crémations dans un cadre intime ;
  • Déplacements dans le cadre de mariages civils ou religieux dans un cercle intime.

Dans les autres pays, les réglementations nationales respectives et les mesures supplémentaires doivent être respectées.

Dès le moment du retour, les principes repris ci-dessus concernant les ressoritssants belges, les personnes ayant leur résidence principale en Belgique et les résidents de longue durée sont d'application.

Cette personne doit être en possession de :

  • Papiers d'identité et/ou passeport ; ET
  • Une preuve admissible pour effectuer le déplacement essentiel.

Concernant les personnes à risque

Les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes diabétiques, présentant des maladies cardiaques, pulmonaires ou rénale et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont considérées à risque. Il leur est donc conseillé d’éviter tout déplacement non impérieux et surtout d’éviter les rassemblements de foule. Il est également préférable pour ces personnes d’éviter les contacts avec les enfants qui peuvent facilement transmettre le virus.

Respectez les règles d'hygiène

Les autorités communales rappellent également quelques règles élémentaires d’hygiène :

  • Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon de préférence ;
  • Utilisez toujours des mouchoirs en papier et jetez-les une fois utilisés, si possible dans une poubelle fermée ;
  • Si vous n’avez pas de mouchoir à portée de main, éternuez ou toussez dans le pli du coude ;
  • Évitez de serrer la main ou d’embrasser votre interlocuteur ;
  • Restez chez vous si vous êtes malade et contactez votre médecin généraliste afin qu’il pose un diagnostic. De nombreuses maladies saisonnières circulent également pour l’instant.

 

Pour toute information, consultez le site www.info-coronavirus.be.

Actions sur le document