Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Participation et citoyenneté / Commission Locale de Développement Rural (CLDR) / En route vers une commission agri-rurale à Villers-le-Bouillet

En route vers une commission agri-rurale à Villers-le-Bouillet

Recréer du lien entre les agriculteurs et leurs concitoyens est l’un des objectifs de la Commune de Villers-le-Bouillet. La mise en place d’une commission agri-rurale est l’un des moyens pour y parvenir. Le projet est lancé et les agriculteurs en sont ravis.

Seize agriculteurs ont répondu à l’appel de la Commune et de l’Agence de Développement Local de Villers-le-Bouillet ce mardi 21 janvier à midi. Au menu : une séance d’information sur la mise en place d’une commission agri-rurale sur le territoire communal. Celle-ci regrouperait des agriculteurs, mais aussi d’autres acteurs de la vie rurale.

Cette nouvelle commission aura pour objectif d’améliorer le « vivre ensemble » entre agriculteurs, citoyens et autorités locales. Différentes actions seront alors mises en place afin de diminuer la fracture qui existe entre le monde agricole et certains Villersois. La communication est par exemple l’un des points à améliorer pour une meilleure cohabitation. À ce sujet, un groupe de travail réunissant des membres de la CLDR, du PCDN et des agriculteurs a déjà réfléchi à plusieurs initiatives pour agir concrètement sur le terrain.

L’un des rôles de cette commission sera aussi de mettre en place des actions relatives au « référentiel du vivre ensemble » pour lequel Villers-le-Bouillet est l’une des dix communes pilotes en Wallonie en la matière. Ce référentiel est un outil visant à favoriser un dialogue constructif entre agriculteurs et riverains relatif à l’utilisation de produits phytopharmaceutiques utilisés en agriculture.

Cette réunion d’information a rencontré un vif succès et a déjà permis d’entamer les débats. Plusieurs agriculteurs se sont montrés intéressés à intégrer cette commission. L’étape suivante est le lancement de l’appel à candidatures afin de pouvoir commencer le travail dans les prochaines semaines. Les agriculteurs intéressés peuvent d'ores et déjà se faire connaitre auprès de l'ADL.

 

Actions sur le document