Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Mesures afin de freiner la propagation du Coronavirus (Update 30/03)

Mesures afin de freiner la propagation du Coronavirus (Update 30/03)

Le Collège communal et les services administratifs de la Commune de Villers-le-Bouillet suivent attentivement l’évolution de l’épidémie liée au Coronavirus. Une cellule de veille a été mise en place et se réunit dès que nécessaire afin d’examiner la situation.

Circulation des personnes de retour en Belgique

Pour les ressortissants belges, les personnes ayant leur résidence principale en belgique et les résidents de longue durée

Les personnes de nationalité belge, avec ou sans résidence principale en Belgique, les résidents de longue durée en Belgique et les personnes dont la résidence légale se trouve en Belgique, peuvent revenir en Belgique moyennant le respect de deux conditions:

  • La personne doit rester en isolation à domicile pendant 14 jours ET
  • Il est interdit à la personne de travailler à l'extérieur pendant 14 jours (même si elle travaille dans un secteur essentiel); le télétravail est toujours autorisé.

Dans le cas d'un retour via un aéroport national ou étranger, ces deux conditions s'appliquent également à la personne qui va chercher le(s) rapatrié(s), mais pas au reste de la famille. La personne qui vient chercher le rapatrié est de préférence un membre de la famille, mais si les membres de la famille sont employés dans un secteur essentiel. Il est recommandé de ne pas venir chercher le rapatrié.

Ces deux conditions ne s'appliquent pas aux travailleurs frontaliers, aux conducteurs employés par des entreprises de transport professionnelles et aux personnes ayant effectué un déplacement essentiel à l'étranger, à l'exception des personnes qui sont allées chercher le ou les rapatriés dans un aéroport étranger.

En règle générale, le rapatrié, qu'il arrive sur le territoire de la Belgique ou d'un autre pays, utilise les transports publics (y compris un taxi) pour se rendre à sa destination. Si le transport public/taxi n'est pas une option, le rapatrié peut être pris en charge par une autre personne (de préférence un membre de la même famille, mais non employé dans un secteur essentiel). Il est souhaitable qu’un maximum de deux personnes soient présentes dans le véhicule. Il est possible de déroger à cette règle si plusieurs personnes de la même famille doivent être récupérées. En cas de déménagement, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées.

La personne qui va chercher le rapatrié doit être en possession de

  • Un document d'identité et/ou un passeport ; ET
  • Si la prise en charge a lieu à l’étranger, une preuve admissible pour franchir la frontière. La personne doit être en mesure de prouver que son déplacement est essentiel.

Il faut également tenir compte du fait que les pays voisins et autres pays prennent également des mesures pour conditionner l'accès à leur territoire. Ces mesures doivent être suivies et peuvent en principe être consultées dans les rubriques de conseils aux voyageurs publiées sur le site des affaires étrangères https://diplomatie.belgium.be, ainsi que par ces pays sur leurs propres sites officiels.

Pour les étrangers dont la résidence principale n'est pas située en Belgique

1. Transit par la Belgique

Le principe général est que les étrangers doivent pouvoir facilement entrer et sortir du territoire belge pour transiter vers leur destination.

Les personnes en transit sur le territoire belge doivent respecter au maximum les mesures de distanciation sociale dans le moyen de transport choisi. Si le transport se fait par la route, les bus et les véhicules ne s'arrêtent généralement pas sur le territoire belge. Pour les transferts en train, le nombre de correspondances doit être minimal et l'itinéraire doit être le plus court possible.

Les personnes en transit sur le territoire belge doivent être en possession de :

  • Pièces d'identité
  • Preuves admissibles confirmant la nécessité du voyage.

2. En transit à l'arrivée en Belgique par voie aérienne, routière, ferroviaire, maritime

Le principe général est que les étrangers en transit sur le territoire belge doivent pouvoir le quitter le plus rapidement possible.

En règle générale, les personnes en transit sur le territoire belge utilisent les transports publics (y compris les taxis) pour se rendre à leur destination. Si les transports publics / le taxi ne sont pas envisageables, les personnes en transit sur le territoire belge peuvent être prises en charge par une autre personne ou autorité (éventuellement de l'étranger) pour quitter le territoire
belge immédiatement après la prise en charge. Lors du transport sur le territoire belge, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées au maximum. Si le transport est effectué par l'employeur, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées. Si le transport se fait par la route, les bus et les véhicules ne s'arrêtent généralement pas sur le territoire belge. Pour les transferts en train, le nombre de correspondances doit être minimal et l'itinéraire doit être le plus court possible.

La personne en transit sur le territoire belge doit être en possession de papiers d'identité et/ou passeport.

La personne qui vient chercher la personne en transit sur le sol belge doit être en possession de :

  • Pièces d'identité
  • Preuves admissibles confirmant la nécessité du voyage.

3. Etrangers séjournant temporairement en Belgique

3.1. Travailleurs frontaliers

Le principe généralement applicable est que, dans l'exercice de leurs activités professionnelles, tant dans les secteurs essentiels que non essentiels, les travailleurs frontaliers doivent pouvoir entrer et sortir sur le territoire belge de manière fluide pour atteindre leur destination.

Les travailleurs frontaliers doivent être en possession de :

  • Une carte d'identité et/ou un passeport ; ET
  • Une attestation de l'employeur est fortement recommandée ;
  • Pour les travailleurs dans les secteurs essentiels concernés par des franchissement de la frontière entre Belgique et Pays-Bas, un système de vignettes papier a été mis en place.

3.2. Franchissement des frontières pour raisons médicales

Le principe général est que les services d'urgence sont libres de franchir la frontière et ne sont soumis à aucune forme de contrôle.

L'assistance médicale urgente et les traitements médicaux vitaux peuvent être poursuivis, mais aucun nouveau traitement ne peut être entamé.

Pour une aide médicale urgente sur le territoire belge, une déclaration d'admission de l'hôpital qui accueille le patient est requise.

Pour la poursuite des traitements médicaux vitaux, une attestation médicale est requise.

3.3. Autres déplacements professionnels essentiels vers la Belgique dont la fréquence est limitée

Le principe général est que tous les déplacements professionnels essentiels sont autorisés.

Cette personne doit être en possession de :

  • Une pièce d'identité et/ou un passeport ;
  • Une attestation de l'employeur ; ou
  • Un document professionel (par exemple, une preuve du statut d'indépendant).

3.4. Autres raisons essentielles pour se rendre en Belgique

Est également autorisé tout déplacement essentiel pour apporter une assistance et des soins à des personnes âgées, mineures, vulnérables ou en situation de handicap, en cas de coparentalité, pour rendre visite au partenaire ne vivant pas sous le même toit et pour le soin aux animaux.

Cette personne doit être en possession :

  • Une pièce d'identité et/ou un passeport ; ET
  • Preuve admissible pour justifier du caractère essentiel du déplacement.

Circulation des personnes au départ de la Belgique

Le principe général est que tout voyage non essentiel à l'étranger est interdit. Sur le territoire belge, les mesures contenues dans l’AM du 23 mars 2020 sont actuellement en vigueur.

Sont considérées comme des raisons essentielles de se rendre à l'étranger, les déplacements tels que :

  • Les déplacements essentiels à l'étranger dans le cadre d'activités professionnelles, y compris les déplacements domicile-travail;
  • La poursuite de soins médicaux;
  • L’apport d’une assistance ou de soins à une personne âgée, mineure, handicapée ou vulnérable;
  • Le soin aux animaux;
  • La coparentalité;
  • Visant à prendre en charge des membres de la famille à l'étranger et les ramener en Belgique (pour les personnes de nationalité belge avec ou sans résidence principale en Belgique, résidents de longue durée en Belgique ou résidant légalement en Belgique);
  • L’accompagnement de membres de la famille à l'étranger afin de pouvoir effectuer des activités professionnelles pour des raisons essentielles.
  • Les ressortissants belges ayant leur résidence principale à l'étranger. Avoir une résidence secondaire à l'étranger n'est pas un principe en vigueur dans ce cas.
  • Déplacement vers un partenaire qui ne vit pas sous le même toit ;
  • Déplacements dans le cadre de l'exécution d’actes notariés (si nécessaire et si cela ne peut pas se faire numériquement) ;
  • Déplacements dans le cadre de funérailles / crémations dans un cadre intime ;
  • Déplacements dans le cadre de mariages civils ou religieux dans un cercle intime.

Dans les autres pays, les réglementations nationales respectives et les mesures supplémentaires doivent être respectées.

Dès le moment du retour, les principes repris ci-dessus concernant les ressoritssants belges, les personnes ayant leur résidence principale en Belgique et les résidents de longue durée sont d'application.

Cette personne doit être en possession de :

  • Papiers d'identité et/ou passeport ; ET
  • Une preuve admissible pour effectuer le déplacement essentiel.

Mesures liées aux funérailles

Au vu des mesures prises par le Gouvernement fédéral, le Gouverneur de la province de Liège a pris un arrêté règlementant l'organisation des funérailles le 25 mars 2020. Plusieurs mesures sont d'application:

  • Le transport de tout défunt ne peut être réalisé que par les entreprises de pompes funèbres agréées;
  • Tout retour d'un défunt à domicile est interdit;
  • Les périodes de visites ou de condoléances sont remplacées par une seule période de recueillement s'étendant sur une plage horaire d'une heure par jour, sur rendez-vous, à convenir entre l'entreprise de pompes funèbres et la famille du défunt;
  • Un maximum de 5 personnes issues du cercle strictement familial du défunt est autorisé à participer simultanément à la période de recueillement;
  • Un maximum de quinze personnes est autorisé à participer aux funérailles d'un défunt, à partir de la sortie du funérarium jusqu'à l'inhumation ou la crémation et dispersion. Ce nombre maximum comprend les opérateurs communaux et des pompes funèbres;
  • En cas de demande d'organisation d'une cérémonie confessionnelle ou non-confessionnelle, l'entreprise de pompes funèbres veille à répondre favorablement au souhait exprimé, mais uniquement via une organisation en plein air. Toute cérémonie dans un lieu confiné est strictement proscrite.

Fermeture des hébergements touristiques

Par Arrêté du Gouverneur, tous les hébergements touristiques situés en province de Liège doivent fermer immédiatement. Les résidents encore présents (à l'exception des résidents permanents) devront avoir quitté les lieux pour le vendredi 20 mars à 18h. Les hôtels, exceptés leurs restaurants, peuvent être ouverts mais ne peuvent accepter des clients pour un séjour touristique.

Par hébergement touristique, on entend: hébergements de terroir (gîtes, cambres d'hôtes, airbnb, bed and breakfast, etc.), auberges de jeunesse, ainsi que meublés de vacances, campings, villages de vacances et autres types de location non louées à l'année.

Décisions du Conseil National de Sécurité

Le Conseil National de Sécurité a pris ce vendredi 27 mars 2020 la décision de prolonger les mesures déjà mises en place pour lutter contre la pandémie de coronavirus jusqu'au 19 avril inclus. Les mesures en vigueur depuis le 18 mars dernier ont été actualisées par Arrêté ministériel en dates du 23 et 24 mars 2020.

Les consignes d’hygiène personnelle ainsi que les mesures de distanciation sociale restent les meilleures actions que chacun doit respecter. Leur strict respect par tous, des plus jeunes aux plus âgés, est une nécessité pour contrer le virus. Le sens civique de chacun et l’esprit de solidarité envers les plus faibles sont indispensables.

Néanmoins, des efforts supplémentaires sont nécessaires afin de contrer la poursuite de la propagation du virus. Il est crucial maintenant de prendre et de respecter d'autres mesures.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?
  • Les personnes sont tenues de RESTER CHEZ ELLES.
  • Il est INTERDIT DE SE TROUVER SUR LA VOIE PUBLIQUE ET DANS LES LIEUX PUBLICS, SAUF en cas de nécessité et pour des RAISONS URGENTES telles que :
  1. Se rendre dans les lieux où l'ouverture est autorisée et en revenir
  2. Avoir accès aux distributeurs de billets des banques et des bureaux de poste
  3. Avoir accès aux soins médicaux
  4. Fournir l'assistance et les soins aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables
  5. Effectuer les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail
  6. Les situations dérogatoires explicitées plus bas
  • Les commerces et magasins sont fermés à l’exception:
  1. Des magasins d'alimentation, y compris les magasins de nuit
  2. Des magasins d'alimentation pour animaux
  3. Des pharmacies
  4. Des librairies
  5. Des stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles

L’accès aux grandes surfaces sera contrôlé afin de limiter le nombre de personnes présentes en même temps à l’intérieur (au maximum 1 personne par 10 m² et ce, pour maximum 30 minutes par personne). Dans la mesure du possible, il est demandé de s'y rendre seul.

  • Les marchés sont interdits, sauf les échoppes indispensables à l'approvisionnement alimentaire des zones ne disposant pas d'infrastructures commerciales alimentaires.
  • Les établissements relevant des secteurs culturel, festif, récréatif, sportif et horeca sont fermés. Le mobilier de terrasse du secteur horeca doit être stocké à l'intérieur. Par dérogation, les hôtels peuvent rester ouverts, à l'exception de leur éventuel restaurant. Les livraisons des repas et les repas à emporter sont autorisés.
  • Les transports publics sont maintenus. Ils doivent être organisés de telle manière à garantir le respect des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne.
  • Le télétravail à domicile est obligatoire dans toutes les entreprises non essentielles, quelle que soit leur taille, pour tous les membres du personnel dont la fonction s'y prête. Pour les fonctions auxquelles le télétravail à domicile ne peut s'appliquer, les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour garantir le respect des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance d'1,5 mètre entre chaque personne. cette règle est également d'application pour les transports organisés par l'employeur. Les entreprises non essentielles dans l'impossibilité de respecter les mesures précitées doivent fermer.
  • Sont interdits:
  1. Les rassemblements
  2. Les activités à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative
  3. Les excursions scolaires et les activités dans le cadre de mouvements de jeunesse sur le et à partir du territoire national
  4. les activités des cérémonies religieuses
  • Par dérogation, sont autorisées
  1. les activités en cercle intime ou familial et les cérémonies funéraires
  2. Une promenade extérieure avec les membres de la famille vivant sous le même toit en compagnie d'une autre personne, l'exercice d'une activité physique individuelle ou avec les membres de sa famille vivant sous le même toit ou avec toujours le même ami, et moyennant le RESPECT D'UNE DISTANCE D'AU MOINS 1,5 mètre ENTRE CHAQUE PERSONNE.
  • Les leçons et activités sont supsendues dans l'enseignement maternel, primaire et secondaire. Une garderie est toutefois assurée. Les écoles supérieures et les universités appliquent uniquement l'enseignement à distance.
  • Les voyages non essentiels au départ de la Belgique sont interdits

Les polices locales et fédérales veilleront au respect strict des mesures prises pour lutter contre le coronavirus et aider les professionnels de la santé.

Nous sommes tous ensemble engagés pour agir maintenant.

La distance sociale doit être appliquée aussi strictement que possible.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres !

Découvrez les réponses aux questions fréquemment posées.

Au vu de ces restrictions, le Bourgmestre a décidé de fermer toutes les plaines de jeux du territoire communal. Nous rappelons également que toutes activité sur les terrains de football de l'entité est interdite au vu de l'Arrêté ministériel.

Les mesures communales

A la suite de la réunion avec les médecins, sur conseil des médecins et en vertu du principe de précaution, le Bourgmestre, en concertation avec les membres du Collège communal, a décidé de prendre différentes mesures. Ces mesures ont pour but de freiner la propagation du virus en limitant les contacts physiques entre les personnes saines et les personnes malades ou porteuses du Coronavirus. Elles seront réévaluées et adaptées en fonction de l’évolution de la situation et des recommandations ou consignes reçues de la part des autorités fédérales, régionales ou provinciales.

Les mesures :

  1. La fermeture de différents bâtiments communaux jusqu’au 5 avril 2020 inclus. Ces bâtiments sont : le hall des sports Emile Collignon, y compris la cafétéria, les cinq maisons de quartier de l’entité et le boulodrome ;
  2. L’interdiction de toute manifestation publique ou ouverte au public se déroulant dans un lieu clos et couvert sur le territoire communal, également jusqu’au 5 avril 2020. Il s’agit des soupers, concerts, réunions diverses, foires…

Outre des événements organisés par les associations, certaines activités communales sont par conséquent annulées ou reportées. Le salon de l’emploi, prévu ce mercredi 18 mars 2020, est reporté à 2021. La fête de Pâques organisée le mercredi 1er avril est annulée.

Les services communaux restent ouverts et accessibles au citoyen. Il est cependant conseillé de ne se déplacer à l’administration communale que dans des situations où cela s’avère absolument nécessaire. Les services répondront de préférence aux questions des citoyens par téléphone ou par mail. Certains documents peuvent également être commandés via les e-services de la Commune de Villers-le-Bouillet.

Concernant les personnes à risque

Les personnes âgées de plus de 65 ans, les personnes diabétiques, présentant des maladies cardiaques, pulmonaires ou rénale et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont considérées à risque. Il leur est donc conseillé d’éviter tout déplacement non impérieux et surtout d’éviter les rassemblements de foule. Il est également préférable pour ces personnes d’éviter les contacts avec les enfants qui peuvent facilement transmettre le virus.

Respectez les règles d'hygiène

Les autorités communales rappellent également quelques règles élémentaires d’hygiène :

  • Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon de préférence ;
  • Utilisez toujours des mouchoirs en papier et jetez-les une fois utilisés, si possible dans une poubelle fermée ;
  • Si vous n’avez pas de mouchoir à portée de main, éternuez ou toussez dans le pli du coude ;
  • Évitez de serrer la main ou d’embrasser votre interlocuteur ;
  • Restez chez vous si vous êtes malade et contactez votre médecin généraliste afin qu’il pose un diagnostic. De nombreuses maladies saisonnières circulent également pour l’instant.

 

Pour toute information, consultez le site www.info-coronavirus.be.

Actions sur le document